“…Chaussures de marche montantes obligatoires…” J’ai  repris la notice explicative imprimée la veille : Management d’Equipe et Efficience. J’avais déjà suivi le stage Pour des Offices Performants organisé à HEC, mais on ne m’avait pas demandé d’apporter des chaussures de rando…

J’ai continué à parcourir avec curiosité la liste du matériel à apporter : …une deuxième paire de chaussures de sport, un collant de running, un petit sac à dos…

Ça ressemble plus à un paquetage Bootcamp qu’à une formation en management… Je suis donc allée chercher, tendrement remisées, avec celles de Philippe, dans un carton rangé dans le placard métallique (recyclage du mobilier de l’ancienne étude) au fond du garage, mes chaussures de rando, achetées en 1997 au Vieux Campeur… Et superbement neuves !!! Il faut dire que je déteste marcher ! Ce qui peut sembler paradoxal, je vous l’accorde, vu que j’adore courir ! Ceci étant, c’était de la qualité à l’époque : elles sont en parfait état : le cuir de la tige toujours doux et souple,  et la semelle ni sèche, ni craquelée. Ça ira bien, c’est pas Koh Lanta quand même ! J’ai pris le TGV direction Rennes, où j’ai été accueillie par Charles, sympathique GO à la barbe impeccablement taillée, en polo marine griffé “Saint Cyr”, et direction le camp… Nous avons pris possession de notre casque, de notre très seyante combinaison kaki et de notre petit carnet rouge.

On nous a installés par deux dans des chambrées de cinq lits une place, entourés de placards métalliques et d’une petite veilleuse individuelle, une douche par chambrée et WC collectifs dans le couloir.

Nous étions seize, à parité exacte. Deux équipes de huit ont été constituées et chaque équipe a été confiée à la bienveillance d’un mentor. Pour moi, ce fut Bruno, un colonel au CV impressionnant qui a vécu plusieurs vies en une. Et dès lors, plus de repos…

L’idée ? Rapprocher le monde civil de la Défense.

La formation ? Management et Leadership, Gestion de Crise, Performance Collective et Gestion de Projet, Modules spécialisés Négociation et Communication

Les Objectifs ?  Manager une équipe multiculturelle – Gérer l’urgence dans un environnement d’affaires – Renforcer sa capacité de gestion des conflits interpersonnels. Gérer la complexité, l’incertitude et l’adversité.

La méthode ? Une formation par l’expérience au SAVOIR ÊTRE et au SAVOIR FAIRE.

  • une formation intense : lâcher prise, implication, partage, écoute feedback.
  • une méthode partagée et performante : intelligence de la situation, communication opérationnelle, pilotage.
  • un comportement adapté : posture individuelle, empathie, éthique de la décision.
  • une force de caractère : audace, mesure, volonté, courage, pugnacité.
  • une pédagogie expérientielle : mise en situation (scénario et missions à réaliser), Feedback collectif (tour de table), analyse et synthèse (par le mentor), proposition d’outils et de méthode (par le mentor), appropriation par l’intériorité (par les stagiaires, comment les mettre en place par la suite).
  • une analyse préalable à l’action : Ce n’est pas quand on est au combat qu’on commence à réfléchir.

En bref, quatre jours d’ateliers intensifs, de 7 heures à… point d’heures…

Le premier soir, nous avons retrouvé notre oreiller vers 23 h 45, après être allés ramper à Ville Bizart… Quatre jours d’ateliers nécessaires et même indispensables afin de faire émerger les forces et les qualités de chacun, nos erreurs de management les plus communes et d’apprendre à gérer les situations nouvelles, déstabilisantes ou inconnues. Je vous laisse la surprise des ateliers (sinon, c’est pas drôle !), mais en ce qui me concerne, ils ont confirmé le surnom de “Maman Giver” que mes enfants m’ont donné depuis leur plus jeune âge.

Et des petites phrases chocs comme : la bêtise est héréditaire, le talent est contagieux.

Il restera dans ma mémoire notre plus belle réussite, notre Pont en X, fleuron de  l’Ecole de Saint Cyr, exporté dans le monde entier, que personne parmi nous n’aurait jamais imaginé être capable de réaliser.

Le mantra : NE LAISSER PERSONNE AU BORD DU CHEMIN.

Et bien sûr, mes merveilleux acolytes : Geneviève, Charles-Edouard, Delphine, Alban, Virginie, Gilles et Hanadi, et évidemment, notre inoubliable mentor, Bruno, une vraie belle rencontre ! Alors n’hésitez plus : allez-y !!!

PS : après les avoir gardées aux pieds pendant 3 jours (le quatrième jour étant en salle), et crapahuté 6 km dans les bois détrempés sous le crachin breton, mes chaussures de randonnée sont devenues mes meilleures amies !!!

Évelyne Beaume-Adam
Notaire à Beaumes-de-Venise (84)