Le 10 octobre dernier, l’étude d’Ille-et-Vilaine NEONOT (Mes TORCHÉ, PAILLARD, AVENEL) a signé un acte authentique électronique à distance. Une belle performance et une première dans l’histoire du notariat. 

Cette étude multi-sites (Rennes, Chantepie et Paris) a permis à ses clients présents de signer simultanément un acte authentique électronique via visio-conférence entre les bureaux de Rennes et ceux de Chantepie. Cet acte concernait une vente en état futur d’achèvement. Techniquement, c’est grâce à la société
FICHORGA et son logiciel AUTHEN.TIC, seul logiciel labellisé à ce jour, que tout cela a été possible. Donc, en attendant l’homologation des autres SSII*, seuls les clients de FICHORGA peuvent signer ces actes à distance entre eux.

“C’est une signature qui s’est faite avec des modifications en cours de signature, entre une étude qui était en client-serveur et l’autre en cloud. C’est une évolution intéressante car en version cloud, les clients n’ont plus de serveur, tout est hébergé sur des datacenters, y compris pour la visioconférence. Ils ont un poste connecté à internet avec tous les logiciels en ligne” explique Gonzague RENARD, directeur général de FICHORGA.

* Genapi et Fiducial annoncent un objectif de déploiement d’ici la fin de l’année. 
François-Xavier Duny