Lorsque Fadma Azzoudine demande à Maître Vernon de passer au plus vite la voir à son domicile, cité des Coquelicots, le notaire ne sait pas encore que sa vie va basculer dans une inquiétante aventure. Il découvre le corps sans vie de sa cliente et reçoit, le lendemain, un courrier que lui avait expédié cette dernière lui demandant d’assurer sa succession.

 

Dont acte. Mais les événements se précipitent. Le notaire découvre que Fadma n’était autre que la fille du trésorier de l’OAS et que son ultime volonté de léguer à la ligue contre le cancer son fabuleux trésor ne convient pas à tout le monde. À tel point que le pauvre tabellion devient lui-même un acteur gênant.

Parviendra-t-il, soucieux de mener à bien sa délicate mission, à déjouer les terribles embûches que l’on posera sur sa route et à ne pas tomber dans les griffes de personnages peu scrupuleux ?

 

 

Jean-Marie Celer, co-rédacteur en chef de notre revue, est l’auteur de ce polar, édité par Lucien Souny. Il a l’art de tenir le lecteur en haleine tout au long de ce singulier “Meurtre à l’étude”.

“Meurtre à l’étude” est vendu dans toutes les librairies de Strasbourg pendant le congrès, mais également dans toutes celles de la France de “l’intérieur”.