Le coup est venu sans qu’on s’y attende vraiment. Une enquête parue, mardi dernier, sur le site “L’express votre argent” ( http://votreargent.lexpress.fr/consommation/enquete-le-juteux-business-des-genealogistes_1662975.html#kry5TDWXgAJ6sv60.99 ) épingle les généalogistes…

 Le titre annonce la couleur : “le juteux business des généalogistes“. En deux temps et trois mouvements, l’article écorche la profession des généalogistes, leur reprochant, témoignages à l’appui, d’avoir des “prétentions exorbitantes” qui “ne correspondent en rien au travail fourni“. Déjà, en 2003 et 2012, le député Jean-Christophe Lagarde avait déposé une proposition de loi visant à soumettre les généalogistes à un barème réglementaire, mais aucune suite n’a été donnée. Dans son exposé, il déplorait un manque de transparence dans le mode de rémunération des généalogistes, certains demandant aux héritiers, à titre d’honoraires, “40 % de leur part d’héritage“. Interrogé sur le sujet, Antoine Djikpa, le président de l’Union des syndicats de généalogistes professionnels (USGP) relativise… mais le coup est porté. Aïe, voilà qui fait mal à l’heure où Monsieur Macron tire plus vite que son ombre ! Avec cet article, les généalogistes dont le métier n’est pas toujours très bien compris par le grand public, sont éclairés sous un bien vilain jour. Quelle sera leur réponse ?