A peine son 47e congrès (Argentine) achevé, voilà que le Mouvement Jeune Notariat lance son prochain congrès. Tout laisse déjà penser que l’édition 2017 sera une excellente cuvée… écossaise puisque c’est à Édimbourg, 2e destination touristique du Royaume-Uni, que le 48e congrès aura lieu du 28 octobre au 1er novembre 2017. Le thème est : “Notariat du 21e siècle : enfin le zéro papier ?“. “Le point d’interrogation est important, voire primordial !” précise Frédéric Gerbet, notaire à Nîmes, président du 48e Congrès. “En effet, est-il utile d’aller vers le tout zéro papier ? Faut-il garder le papier ? Faut-il garder un peu de papier ? Faut-il tout mettre dans les ordinateurs ? Faut-il envisager un mix des deux ? Et surtout faut-il oublier l’humain ou, au contraire, absolument préserver la position (et la présence) de l’homme ?”. Pour débattre de ces questions, le congrès qui se veut “résolument pratique”, privilégiera les échanges et les travaux en ateliers.

ÉQUIPE DU CONGRÈS MJN 2017

Président : Frédéric Gerbet, notaire à Nîmes

Rapporteur général : Stéphanie Jeanjean-Boudon, notaire à Carpentras

Rapporteurs : Alexia Nallet, notaire à Neuville-sur-Saône ; Virginie Dubreuil, notaire à Annet-sur-Marne ; Catherine Capaldo, coach consultante formatrice à Pélissane, ancien notaire assistant ; Benoît Bodart, notaire à Toul ; Yohan Pegon, notaire assistant à St-Cyr-au-Mont-d’Or et Jérôme Feriaud, notaire à Beaucaire.

Organisation : Marie Hélène Fremond

Trésorier : André Voide