À chaque congrès ses « flop »… mais aussi (et c’est ça qui est bien !) ses « buzz » ! Le congrès de Nantes n’a pas dérogé à la règle. Il a été l’occasion d’entendre, lors de la séance d’ouverture du lundi 5 juin, Damien Ruaud, président de la Chambre des notaires de Loire-Atlantique et Loïc Lecuyer, président du Conseil régional des notaires de la Cour d’appel de Rennes. Un discours aussi vivifiant qu’une bonne risée d’air marin.

Assistés par Charlotte et Georges, deux notaires dématérialisés du Conseil régional breton, Damien Ruaud et Loïc Lecuyer ont zappé le traditionnel éloge de leur département et de leur région. Ouiiiii, il fait bon vivre en Bretagne (mais à quoi bon le répéter, c’est une É-VI-DENCE !) ; oui, la Cour d’Appel de Rennes compte 4 clubs de foot en 1re division ; oui, la Bretagne est forte de quelque 800 notaires (soit 7 % des effectifs nationaux) et a le vent en poupe ; oui, Pierre-Luc Vogel, le président du CSN et Jean-Jacques Urvoas, le garde des Sceaux, sont tous deux bretons (le premier est malouin et le second est finistérien)… ! Mais le notariat breton, c’est aussi et surtout la « règle des 5 i » ! À savoir, i comme :

    • Immobilier (et immonot 😉 car la Bretagne a toujours pratiqué la négo et ça lui réussit plutôt bien (la négo représente 7,2 % du CA de la Cour d’appel) ;
    • Initiative avec la création d’un centre de médiation ;
    • Innovation avec la création notamment de Jobnot, un groupement d’employeurs qui embauche, sur une durée de 2 ans, des jeunes restés sur le carreau (négociateurs, formalistes, comptables, collaborateurs) et les répartit par périodes de 3 mois sur toutes les études bretonnes
    • Iconoclaste avec pazapa-immo.fr, un site qui accompagne, pas à pas, les particuliers dans leur achat immobilier…

et enfin I comme « I faut y aller ! » !!!

      Car, comme l’ont rappelé Damien Ruaud et Loïc Lecuyer, en citant Francis Blanche, « Mieux vaut penser le changement plutôt que changer le pansement » !.

 

V.A.