“Couvrons-nous car l’hiver notarial pourrait être rude !” A entendre les informations disséminées de-ci de-là, tout porte à croire que 2013 va être morose. Les “froids mages” seraient de retour ! S’en remettre à notre bonne étoile pourrait s’avérer utile…

JPG - 102.6 ko

Sur les traces de Friggit ou d’autres grands analystes des marchés immobiliers, la fin du cycle haussier est désormais prononcée ! Il s’agit d’une tendance… exclusive, donc des micromarchés. Une baisse de 30 % dans les transactions immobilières, une baisse corrélative des prix de l’immobilier sur 5-10 ans, peut-on y croire ? Il faudrait l’assimiler pour probablement mieux s’en sortir. Probablement. Mais, ne dit-on pas qu’en toute chose, “mesure doit être maîtresse de nos sentiments et raison celle de nos actions” ? Il existe encore des domaines trop peu explorés par le notariat, au premier rang desquels… la gestion de patrimoine ! Car, si la fiscalité s’endurcit, le droit reste un outil maîtrisé qui mérite d’être exploré et justement adapté. La clientèle notariale, bien souvent dite “patrimoniale”, est demanderesse. Prenons garde à ne pas nous égarer… et cherchons l’étoile ! Elle n’est pas si loin  !

 

Certes, il est difficile de la voir par temps de brume. Si l’on milite pour un cycle immobilier baissier de 6 ou 7 ans, il faudra bien trouver des instruments de diversifications et ne pas succomber aux sirènes de cette année, au demeurant cataclysmique… Les frayeurs, d’ores et déjà ressenties chez certains notaires, ne pourraient-elles pas se transformer en une forme “d’épicurisme notarial” ? Cette philosophie à notre portée serait “la née étoilée” !

 

“Boom” année à tous, Maîtres, clercs, salariés du notariat et défenseurs de la cause notariale !