JPG - 1.6 koLe mois dernier, un de nos lecteurs du Finistère nous faisait parvenir une version actualisée d’un passage de l’Ancien Testament. Cette fois, c’est son confrère bourguignon qui nous dit dans quelles conditions Jean-Paul II a fait son testament…

 

“Alors qu’il était à l’article de la mort, Jean-Paul II a fait venir à son chevet deux avocats pour établir ses dernières volontés. Le président du notariat italien en a été immédiatement informé. Il s’est présenté aussitôt au Vatican où il a été poliment reçu par le secrétaire particulier du Pape. D’emblée, le président a rappelé que le testament authentique est particulièrement recommandé en pareilles circonstances et qu’il ne peut être reçu que par un notaire. Il a attiré l’attention de son interlocuteur sur les risques que pourrait entraîner cette “erreur de casting”. Le secrétaire particulier du pape lui a alors répondu : “Ne vous inquiétez pas, cette convocation est bien la volonté de notre Très Saint Père. Il ne pouvait en être autrement, car il tenait par-dessus tout, comme Notre-Seigneur lui-même, à terminer sa vie entre deux voleurs”.”