C‘est à New York que le prochain congrès du Mouvement Jeune Notariat aura lieu du 7 au 11 novembre 2013. Il aura pour thème “Mécénat – Philanthropie”. Annie Lamarque, notaire à Collioure, Présidente du Congrès, nous en dit plus…

 

Notariat 2000 :Pourquoi un congrès sur le mécénat ?
Annie Lamarque : Je m’intéresse, depuis de nombreuses années, à la culture. J’ai ainsi mené, à titre personnel, de nombreuses actions locales. Lorsque le CSN a signé, en 2005 (1), une convention avec le Ministère de la Culture, visant à favoriser le mécénat par la création de réseaux de correspondants sur tout le territoire, j’ai été nommée déléguée mécénat. Notre mission était de sensibiliser les particuliers comme les entreprises au mécénat. J’ai très vite pris conscience de l’importance du rôle social du notaire. Débattre du mécénat s’est imposé à moi comme une évidence. Outre le fait que ce thème soit en parfaite adéquation avec l’esprit du Mouvement et les valeurs transmises par Louis Reillier, son fondateur, c’est également l’occasion de commémorer, à notre façon, les 10 ans de la loi Aillagon, relative au mécénat, aux associations et aux fondations.

 

Notariat 2000 :Quel sera votre objectif lors de ce congrès ?
Annie Lamarque : Convaincre mes confrères de devenir acteurs de la générosité citoyenne en leur proposant toute une palette d’outils pour pratiquer le mécénat. Nos clients sont demandeurs, nous sommes leur interlocuteur privilégié et notre maillage territorial nous permet de constituer un réseau unique. Si les notaires ne se lancent pas dans le mécénat, d’autres, comme les avocats ou les banques, le feront ! Il est important que les notaires prennent davantage conscience de leur utilité en matière de mécénat et de philanthropie. Car comme l’écrivait, en 1975, Louis Reillier, le fondateur de votre revue, mais aussi du Mouvement Jeune Notariat, “servir la profession, c’est d’abord être utile à la profession et à la société”…

 

Notariat 2000 : Que diriez-vous à vos confrères pour les inciter à se lancer dans le mécénat ?
Annie Lamarque : Je les inviterais, tout d’abord, à venir participer à nos débats du 7 au 11 novembre 2013 à New York ! Avec Fabrice Luzu, notaire à Paris, rapporteur général du congrès et l’équipe de rapporteurs (2), nous les y attendrons pour les familiariser aux techniques existantes et leur proposer un guide pratique sur le mécénat. Je leur dirais, enfin, que le mécénat est un bon moyen de renvoyer une autre image de la profession. Trop de notaires sont encore dans l’esprit de monopole et se satisfont des “actes courants”. Pratiquer le mécénat, c’est s’ouvrir aux autres. Et nous avons tous beaucoup à y gagner !

1 – Cette convention a été réitérée le 9 juin 2010.
2 – Les rapporteurs sont Marie-Caroline Barrut, Alexandra Etasse, Laurence Puig, Eloise Vey et Maria Tazi. Christian Bernard, notaire à Jouy-en-Josas, est Chef du protocole du congrès. La synthèse des travaux sera assurée par Sophie Schiller, professeur à l’université Paris-Dauphine.

44e congrès du MJN – NEW YORK 2013 – 7/11 Novembre 2013
Mécénat – Philanthropie
Le Notaire acteur de la générosité citoyenne
http://jeune-notariat.fr/NewYork2013