A l’heure où vous lirez ces lignes, le printemps frappera à nos portes.
Sans doute cette nouvelle saison nous apportera-t-elle, par ses couleurs, ses parfums, son ensoleillement, l’optimisme qui aurait pu nous faire défaut… Comment mieux symboliser l’espoir qu’en regardant la nature renaître ? Les bourgeons débourrent, les fleurs s’épanouissent, les œufs éclosent, la vie reprend le dessus alors que, quelques jours plus tôt, tout était encore sombre et glacé.
Il en va de même pour la vie professionnelle.
Tôt ou tard, la morosité recule. Il faut simplement savoir attendre et préparer.
Si on doit tailler, il faut le faire avec prudence, pour favoriser la structure, permettre la repousse harmonieuse. Il faut savoir sélectionner, à bon escient, les rameaux prometteurs et les « yeux » sortants. Chaque action présente aura ses répercussions pour l’avenir.
Si on doit semer, il faut connaître et préparer son terrain, choisir la variété, trouver les semis.
Bref, il faut anticiper !
Ce numéro comporte de nombreuses pistes, au fil des lignes et parfois entre les lignes, pour « jardinotaires » débutants ou chevronnés. Car, plutôt que défendre un hypothétique pré carré, et comme le disait un diable d’homme qui savait y faire, « il faut cultiver notre jardin »…