Assemblée de Liaison

La communication était sur la sellette de la session 2011 de l’A. de Liaison qui s’est tenue fin novembre à Paris. 19 propositions ont été adoptées. Si la communication des instances a fait l’objet d’un consensus (propositions sur le statut des délégués départementaux et régionaux, création d’un prix de la communication récompensant 3 actions départementales ou régionales, constitution de cellules nationales de notaires communicants, création d’une charte des « locaux » et surtout d’une charte de la communication, etc.), les délégués ont été plus « frileux » lorsqu’il a été question de communication individuelle. Dommage. On en reparle dans un prochain numéro.

 

Tout n’est pas simple…

Du côté des structures commerciales créées dans le giron du CSN, on ne chantonne pas « la vie en rose »… La société MINNOT vient d’essuyer un gros « coup de torchon », avec un plan social affectant de nombreux collaborateurs. Les décideurs suprêmes semblent lassés de constater que les performances du portail demeurent inversement proportionnelles à l’augmentation des déficits. Et renflouer en permanence, à la fin, on se lasse… D’autant que la situation comptable de la société Thémis n’est pas encore au beau fixe. L’exercice 2010 s’est soldé par une nouvelle perte de 2 291 000 €. Certes le chiffre du déficit 2009 (5 100 000€) se trouve divisé par deux. Et les fonds propres sont consistants. Mais il est certain que le brave petit peuple notarial finira bien un jour par se poser (et poser) des questions…

 

Convention Négo avec l’ADN

Bonne nouvelle ! La 6e convention Négo, organisée par l’Association de Développement de la Négo (ADN) aura lieu du 4 au 6 avril prochains. Organisée et présidée par Thibaut Sudre, notaire à Bordeaux, elle se déroulera au Club Med’ de la Palmyre. On en reparle !

 

Pour être de super notaires !

Ça y est, le décret est paru ! La formation continue des notaires est désormais obligatoire, à raison de 30 heures par an (ou 60 heures au cours de 2 années consécutives). L’obligation de formation continue est satisfaite par les formations dispensées par le CFPN ou les établissements universitaires, par celles habilitées par le CSN et dispensées par des notaires ou des établissements d’enseignement, par la participation à des colloques et conférences à caractère juridique (notamment ceux organisés à l’initiative des conseils régionaux). Publier des travaux à caractère juridique et enseigner dans un cadre universitaire ou professionnel permettent également de remplir cette condition de formation continue.

 

Recherche notaire retraité…

Vous avez une bonne expérience en droit notarial, vous êtes à la retraite et vous souhaitez être utile ? L’Association pour le développement et l’amélioration des techniques de dépistage des maladies cardio-vasculaires (ADETEC) a besoin de vous pour l’aider à gérer quelques dossiers de legs (1 à 2 ans). Défraiement assuré. Si vous êtes intéressé, faites-vous connaître à la revue ou directement par courriel : mailto: assocadetec@aol.com

 

Notariat marocain

Un centre régional d’information et de recherche notariale serait en projet à Oran. C’est ce qu’a précisé récemment le président de la Chambre régionale des notaires de l’Ouest. « Ce Centre aura pour but d’enrichir les sources documentaires des notaires et prodiguera également des conseils juridiques au profit de la corporation » a expliqué M. Mohamed Sebbagh. A suivre…

 

Soutenons un « jeune » auteur !

JPG - 19.5 koVous le savez fort bien, cher lecteur, Notariat 2000 apprécie plus que tout de voir quelqu’un assumer ses convictions, les porter sur le papier, et nous nous faisons un point d’honneur de laisser chacun s’exprimer librement. Un nouvel auteur, C.M., nous livre aujourd’hui un essai, intitulé « Un Terrorisme planétaire le capitalisme financier », qui ne pouvait nous laisser indifférent. Qui mieux que l’auteur, qui sut de longues années nager dans le courant des flux financiers, pourrait affirmer sans risquer le ridicule : « C’est au pays du Code civil qu’il appartient, malgré son atonie actuelle, d’organiser la résistance »(…). Et de poursuivre : « Une lueur commence à apparaître dans les ténèbres du tunnel : des femmes et des hommes, aujourd’hui en exil dans leur propre pays, encore peu nombreux (…) perçoivent (…) la folie qui attaque sournoisement leur tissu le plus intime et ne tolèrent plus les nuisances dont ils savent qu’elles mènent inéluctablement à l’angoisse et à l’inhibition. Ces femmes et ces hommes sont devenus les dépositaires de l’énergie et de l’intelligence, puisque le dévergondage du libéralisme a perverti les âmes (…) On devrait (…) pouvoir les trouver dans une profession d’officiers publics comme le notariat qui (…) représenterait non seulement une force statutaire d’opposition à la dérégulation et à la dérèglementation, mais également une recherche concertée, scientifique, dialectique, une traduction des besoins de chacun et de tous ». Monsieur Claude Mineraud, une fois n’est pas coutume, nous sommes avec vous !