Comme chaque fin d’année, et particulièrement en cette période de crise et de tensions, je suis heureuse de profiter des colonnes de la revue pour venir saluer et remercier sincèrement nos lecteurs, tous ceux qui nous font confiance en s’abonnant ou renouvelant leur abonnement.

 

Ceux-là savent que la crise est partout, chez le Père Noël de la couverture comme chez nous ! Leur soutien nous conforte dans l’idée que nous sommes sur la bonne voie. Le courrier des lecteurs en témoigne également, comme l’arrivée de nouveaux rédacteurs…

Qu’il me soit permis également de rendre hommage à tous ces rédacteurs qui animent la revue autour de notre talentueuse et sympathique Valérie Ayala. Sans eux, sans leur talent, leur dévouement mais aussi leur assiduité bénévole, leur fidélité et leur courage, il n’y aurait pas de Notariat 2000. Anciens ou nouveaux, permanents ou « d’occasion », encensés ou critiqués, sérieux ou moins sérieux, chacun contribue à ce melting-pot d’idées, d’interrogations et de réflexions qui fait de Notariat 2000, une tribune libre de la profession ouverte à tous, notaires et collaborateurs. Sinon, comment prôner la tolérance ? De même qu’en ces temps difficiles il nous paraît important plus que de coutume, même si le cœur n’y est pas toujours, de cultiver l’humour ! Sans avoir la prétention de faire oublier la morosité de l’instant, ces petites « respirations de l’esprit », si chères à notre ami Jean-Marie Celer, sont, vous le savez, une des composantes essentielles de Notariat 2000 !

Reste, en cette fin d’année, à vous souhaiter à tous et à toutes, d’excellentes fêtes !

Qu’elles soient pour vous l’occasion d’une vraie trêve !

Et que pour 2010, nous fassions nôtre cette devise : si « le pessimisme est d’humeur, l’optimisme est de volonté » !