Le n° 287 de NVP marque, abondamment, l’avènement de Benoit Renaud et de sa nouvelle équipe.

 

L’exemple le plus illustrant est le plan de communication, qualifié “d’ambitieux et réaliste” (cf. p. 34-38). Assurément, ce plan impressionne par son envergure. Mais une question de taille se pose : sera-t-il suivi ? Faute d’être puissamment relayé, comme il le mériterait, par les structures et les notaires eux-mêmes, il risque de rejoindre le paradis, déjà bien encombré, des bonnes idées non exécutées ! Aux dernières assemblées générales des compagnies, nous n’avons pas entendu, majoritairement, que ce plan ait été promu ! Dans certaines chambres, a-t-il seulement été cité ? Pourtant, tout va dépendre de la dynamique insufflée par les conseils régionaux et chambres. Suivront-ils pour être, eux-mêmes, suivis ? Souhaitons-le ! Chacun s’accorde à déplorer un défaut de communication. “Personne ne fait rien” est une ritournelle ressassée à plaisir sous le panonceau. Un réel effort est, cette fois, venu du jardin Maubourg ! La logique vaudrait que chacun s’en saisisse à bras le corps, au lieu de rester sceptiques sur l’Aventin… Saurons-nous en descendre et agir ?