Après ILife, ITunes, IWork, IDvd, IWeb, IPhoto, IPod, IBook, IPhone, IMac nous voici, avec IPad, dans l’ère du tactile. Merci Monsieur Steve Jobs, sans votre géniale tablette à l’effigie de la “pomme”, le notariat était “paumé”. Grâce à vous, nous allons pouvoir contrecarrer efficacement l’acte sous signature d’avocat !

 

Notre nouvelle tactique sera “l’acte authentiquement tactile”. Ce sera possible grâce au développement du progiciel “I Act” que le notariat français a d’ores et déjà mis en chantier. Lors de la grande messe au Zénith de Paris le 28 janvier dernier, les 7 200 gardiens du sceau de France ont été bien motivés par le discours musclé de leur Président. Les propos en réponse de Madame la garde des Sceaux ont quelque peu refroidi l’ambiance et bien des notaires sont repartis dans leur province un tantinet dépités. Mais c’était sans compter sur la créativité des tabellions de la base et leur pugnacité dans le combat ! Dès le lendemain, ils se sont remis au travail.

Toucher et être touché !

Oui, nous devons toucher un maximum de consommateurs du droit et nous devons pouvoir être touchés 24h/24. Toucher et être touché, telle est la question. Alors devenons des notaires tactiles ! Utilisons, sans compter, nos doigts en mettant ainsi à l’index l’acte d’avocat rétractile. Nous y substituerons l’acte authentiquement tactile, grâce aux touches que nous prodiguerons à “l’I Act”.

Nous deviendrons des virtuoses de la caresse et, comme l’affirme le dicton, “à caresse bien donnée, caresse bien rendue”. Les clients viendront en masse rechercher en nos études de chaleureux effleurements. Ivan Petrovitch Pavlov y verrait certainement un réflexe conditionnel et les notaires l’ont bien compris.

Il est toutefois regrettable que nos sociétés de services informatiques et d’ingénierie notariale nous aient enferrés, avec le diktat de la clef REAL, dans un système monolithique datant du jurassique (parc dans lequel il conviendrait de les enfermer). À quand la liberté informatique ?