J’ai fait un rêve…

Je décidais de participer à un événement sportif bénéficiant d’une grosse couverture nationale.

 

Ma première idée fut de m’inscrire au tour de France. Mais, pour participer au Tour de France, il aurait fallu que je m’entraîne un peu. Et trop de vélo, c’est fatigant et ça fait mal aux fesses… J’optais donc pour la Cyclonot, le championnat de France cycliste des notaires car la manifestation dure seulement une journée. De plus, la 15e édition se déroulait en Dordogne, pays du foie gras et de la truffe, ce qui n’était pas pour me déplaire ! Alléché par le programme, j’inscrivais d’office l’ensemble de mon personnel à la course. Je commandais des maillots qui arboraient fièrement ma photo et mes coordonnées téléphoniques. Je décorais mon vieux break de la même façon. Je réussissais à convaincre mon épouse de conduire la voiture au milieu de la caravane et mes enfants de distribuer ma carte de visite aux habitants des villages traversés. Le jour de la course, j’étais dans une forme olympique. La pasta-party de la veille m’avait fait du bien. J’étais le « Contador » du notariat. J’étais sur le point de franchir la ligne d’arrivée et de décrocher le maillot jaune sous les applaudissements de la foule en délire…

Et puis je me suis réveillé…