L’expertise immobilière est un bon moyen de doper, efficacement et à moindres frais, votre service négociation en cette période de crise. Le jeu en vaut vraiment la chandelle. Vous doutez ? Démonstration et rappel de quelques règles d’or !

La réalité du terrain…
– Les vendeurs sont de plus en plus demandeurs en matière d’expertise. Certains ont des biens en vente depuis plusieurs mois sans résultats ; d’autres souhaitent mettre en vente leurs biens ou ont des clients sous la main. Nombreux sont également ceux qui sont perdus devant les différentes évaluations des professionnels (les prix peuvent varier jusqu’à 30 %). Mais, quelles que soient les motivations de ces vendeurs, tous acceptent de régler un coût pour un avis d’expert indépendant. Or, ce rôle, le notaire le remplit parfaitement !
– Les acquéreurs sont de plus en plus nombreux à souhaiter que le bien qu’ils envisagent d’acquérir soit expertisé. Ils sont prêts à payer un expert indépendant, compte tenu de l’importance de leur investissement.

Quelques préconisations…
– Soyez convaincant ! Par ces temps difficiles, le notaire est encore une valeur refuge. Il connaît le terrain, son marché : c’est l’homme de la situation !
– Améliorez votre technique d’expertise. Le fichier PERVAL n’est pas suffisamment explicite à ce jour pour s’en servir de base pour une expertise. La multiplication des visites et la rédaction de votre rapport vous permettront une meilleure connaissance du marché, et donc de vos dossiers.
– Prenez des mandats au prix de l’expertise. Cette stratégie ne peut que procurer des avantages !
– Démarquez-vous des autres professionnels en garantissant le sérieux du prix. Vous devez avoir un portefeuille de biens aux justes prix (et non surévalués). Cela évitera au vendeur de perdre du temps et vous vendrez plus rapidement.
– Offrez la garantie du “juste prix” tant pour le vendeur que pour l’acquéreur en remettant systématiquement un rapport d’expertise.
– Sélectionnez les acquéreurs en leur demandant de fournir un dossier attestant de leur capacité d’acquérir.
Les bonnes raisons de s’y mettre
Le marché est encore très actif. Si vous ne pratiquez pas l’expertise, il y a peu de chance que vous soyez sollicités… En revanche, si vous appliquez les règles d’or énoncées préalablement, vous disposerez d’un fichier sérieux, car vous aurez diminué le nombre de biens surestimés et donc, les visites inutiles. Certes, le volume de biens sera moins important, mais vous y gagnerez en efficacité. Et, en ces périodes difficiles, tout le monde sera gagnant, clients et professionnels !