“Vingt fois sur le métier, remettez votre ouvrage”, écrivait Boileau. Mais c’est sans compter sur les logiciels de rédaction d’actes qui fonctionnent de mieux en mieux ! Mais qu’en pensent les utilisateurs ? Témoignages.

 
 
 

FICHORGA, AUTHEN.TIC

Le logiciel répond aux attentes de Me Lionel Prouvost (Nord) et correspond au développement actuel de l’étude, d’autant que “l’éditeur est réactif à nos attentes”. Il trouve le logiciel très pratique et nous précise qu’il fonctionne très bien avec Télé@ctes et internet explorer. Au rang “des petites choses à peaufiner”, Me Prouvost souhaiterait que le logiciel tende vers davantage de statistiques et de contrôles (gestion du travail, prévisionnel d’activité, etc.). À l’étude de Me Guillaume Traisnel (Nord), M. Calatayud et Mme Cuvelier sont satisfaits du logiciel. “C’est un logiciel simple à aborder et à manipuler”, “L’accès est très bien détaillé et structuré, la recherche de dossiers super facile et agréable”. Revers de la médaille : “La personnalisation est un peu complexe : il faut rentrer dans des cases…”.

Développement majeur : Télé@ctes 2009 Perval, Bien 2009, approfondissement du module Formalités, intégration d’un moteur de recherche.

 

FIDUCIAL, Notaires Actes

“Je suis pleinement satisfaite du logiciel” témoigne Mme Goudailler (étude de Me Jean-Pierre Falque (Pas-de-Calais). “Il est très fiable et, de plus, il est mis à jour très régulièrement. L’éditeur est très réactif au niveau de l’intégration des nouvelles clauses dès la sortie d’une nouvelle loi. Il est par ailleurs performant avec les NTIC, notamment Télé@ctes et MICEN”. Et Mme Goudailler sait de quoi elle parle car l’étude est la première à avoir “télé@cté” dans le Pas-de-Calais ! Même point de vue pour Mme Laurent (étude de Me Catherine Eluard-Praquin, Yvelines). “Son point fort est Télé@ctes” nous dit-elle. D’une manière plus générale, “le logiciel fonctionne bien et remplit parfaitement ses tâches à l’étude”. Petite suggestion à l’éditeur : il faudrait améliorer la bible du droit de la famille et refondre le registre des formalités. Enfin Me André Picard, notaire à Granville (Manche) n’hésite pas à recommander Notaires Actes à ses confrères. Il en apprécie sa facilité d’utilisation et le fait qu’il permette d’avoir une certaine liberté d’action pour rajouter une clause par exemple. Il souligne l’excellent suivi de l’éditeur au niveau des mises à jour. “L’équipe est toujours très attentive à nos remontées d’informations, ils sont très réactifs et proposent des formations après chaque mise à jour importante”. Seul “petit” bémol : certaines clauses sont “poussées à l’extrême et sont un peu lourdes par rapport à nos besoins : le logiciel fait sortir 3 pages quand parfois une seule suffirait”.

Développement majeur : Télé@ctes v2009, SAFER, Etat-Civil, DIA… Gestion de la Relation Client et Confrère au travers des nouveaux outils de communication.

 

FIDUCIAL, WinNot Expert

Yannick Bonnet (étude de Me Philippe Mercadier, Gers) est en grande partie satisfait du logiciel même si, “comme pour tous les softs, il y a toujours des petits dysfonctionnements”. La hotline est efficace et le formateur est présent régulièrement. Comme piste d’amélioration, il souhaiterait une adaptation plus rapide des clauses aux nouvelles législations. M. Bescond (étude de Me Olivier Gautier, Finistère) trouve le logiciel pratique et convivial. Il note un petit couac au niveau des fiches clients pour la mise à jour sur les successions et pour les déclarations de plus-value. Enfin, pour Télé@ctes, il faut parfois “s’adapter à l’outil”. Enfin, deux autres utilisateurs mettent en avant l’aspect convivial du logiciel et sa malléabilité.

Développement majeur : Télé@ctes v2009, SAFER, Etat-Civil, DIA… Gestion de la Relation client et confrère au travers des nouveaux outils de communication.

 

GenApi, iNot

Me Christophe Raymond (Rhône) nous confie être “un utilisateur heureux”. “Ils ont déjà réalisé pas mal de mes rêves” nous dit-il. Il trouve le logiciel convivial et aime sa simplicité. Tout le dossier est en numérique et le lien vers la comptabilité marche très bien. Me Raymond estime d’ailleurs que si les utilisateurs n’en sont pas satisfaits, c’est par manque de formation. Même satisfaction pour Me Bruno Magis (Dordogne). “Le logiciel devient de plus en plus clair au fil du temps” témoigne-t-il. De plus, l’éditeur a fait un gros travail pour Télé@ctes et l’équipe de développement est toujours à l’écoute. Me Magis regrette toutefois qu’il n’y ait pas d’avantage de notaires qui fassent des remontées à l’éditeur pour optimiser l’outil. En effet, pour lui, “il ne faut pas perdre trop de temps avec la technique et prendre du temps pour le client et la rédaction des actes”. Une piste d’amélioration serait l’intégration des codes barres pour les dossiers, cela permettrait d’améliorer la discrétion, la localisation et la traçabilité. Enfin, Mlle Sabourin (étude de Me Virginie Menon-font, Hérault) trouve que le logiciel est très clair et d’une approche facile. “Il suffit de taper le nom du dossier et on arrive direct dessus”. Pour elle, son point fort est “l’intégration de documents d’autres applications textes et la facilité d’intégrer des clauses particulières”.

Développement majeur : Fiche d’immeuble interactive, optimisation Télé@ctes, intégration Télé@ctes 2009, MyDataroom (partage en ligne des dossiers immobiliers), nouveau module de gestion des copies, développement de nouveaux automatismes avec la comptabilité, nouveau module de recherche simplifiée, lien géomètre (récupération RCP) et généalogiste (récupération fiches héritiers).

 

PMS-JURIS, MANGUSTA

M. Mouterde (SCP Costes & Laydernier, Isère) estime que le logiciel “fonctionne de mieux en mieux”. L’éditeur fait par ailleurs un très bon suivi. Selon lui, le point fort de Mangusta est sa “bonne intégration globale”. Le logiciel est également très bien en matière de successions. En revanche, Télé@ctes fonctionne bien, mais “il est important d’être attentif et scrupuleux”. Le logiciel manque également de souplesse pour certains courriers et dans certaines zones lorsque l’on veut sortir des chemins battus. Un autre utilisateur nous fait également part de sa satisfaction. “Le logiciel bénéficie d’une bonne ergonomie, il est souple et bien conçu” nous dit-il.

 

Développement majeur : Télé@ctes 2009 et autres projets de la profession, gestion des programmes Immobiliers (VEFA).