Les avocats s’intéressent de plus en plus au droit de la famille. Le Conseil national des Barreaux (CNB) a organisé le 27 janvier dernier, à la Maison de la Chimie à Paris, les Premiers États généraux du Droit de la famille. Des propositions concrètes en sont sorties, notamment en matière de Pacs, divorce, filiation, tutelles, successions, mariage…

 

Beaucoup de notaires en rêvaient… Les avocats sont passés à l’action en organisant les Premiers Etats généraux du Droit de la famille. Une grande première mais aussi une belle réussite puisque ce sont près de 1000 participants qui sont venus réfléchir sur la famille et son évolution, favorisant ainsi l’émergence d’un Barreau de famille. ” Le Barreau de la Famille est aujourd’hui en train de connaître l’évolution qu’a vécu le Barreau des Affaires : cantonné autrefois au judiciaire, il intervient de plus en plus dans le domaine du conseil ” expliquait quelques jours avant la manifestation Béatrice Weiss-Gout, avocat au Barreau de Paris, membre du CNB (LexisNexis JurisClassseur-Droit de la famille, janvier 2005). Au cours des débats, le Conseil national des Barreaux a approuvé les principales orientations qui inspirent les réformes en cours, notamment en matière de filiation (traitement uniforme des filiations légitimes et naturelles) et à propos du PACS, où l’avocat entend bien prendre toute sa place de conseil et rédacteur d’actes. Les échanges et la mise en commun des réflexions de chacun ont également abouti à des propositions concrètes en matière de divorce, de tutelles et de droit de l’enfant, confirmant ainsi que les avocats entendent bien être un interlocuteur incontournable dans le domaine du droit de la famille et influencer l’évolution législative. Le Conseil National des Barreaux organisera la deuxième édition des États Généraux du Droit de la famille le 26 janvier 2006.