Maurice Urvoy nous a quitté le 9 mai dernier.Maurice faisait partie de nos amis, il était un « pur », son amour pour le notariat lui était chevillé au corps. Fidèle parmi les fidèles au Mouvement Jeune Notariat, Maurice avait été (entre autres)  rapporteur des congrès de Rome (2002) et de Séville (2005). Il avait, à plusieurs reprises, signé des articles dans notre revue. Il s’est toujours battu, non pas pour la gloire ou pour les honneurs, mais pour que cette profession qu’il aimait tant reste aussi belle qu’il la rêvait. Combat magnifique, même s’il paraissait un peu utopique… Adieu ami Maurice, tu nous laisses un magnifique souvenir.BIGOT 502