Pour la 2e fois en 3 ans, la Cyclonot a fait étape les 7 et 8 septembre derniers à Sassay, sur les terres des notaires du Loir-et-Cher. Pour l’occasion, Guy Brault, notaire à Paris, a endossé le costume de directeur de course. Fidèle à ses origines, cette 23e édition du Championnat de France cycliste du notariat a réuni les coureurs dans un esprit de sportivité et de convivialité.

Vendredi soir
Pas de Cyclonot sans une bonne préparation
Les sportifs le savent bien, une compétition exige un bon entraînement et de bons stimulants. Pour autant Guy Brault n’a pas autorisé les produits dopants, mais il a réuni les participants autour d’une excellente « pastaparty », histoire de ne pas manquer de sucres lents. Sans oublier quelques boissons énergisantes, à base de Crèment de Loire et de vin blanc de Chèmery, histoire que les organismes ne se déshydratent pas ! Un bon moment qu’ont pu partager une soixantaine de participants sur la centaine d’inscrit à cette Cyclonot 2018.

Samedi matin
Que les chronos parlent !
Pour départager les coureurs, rendez-vous fut donné de bonne heure et de bonne humeur sur le circuit du contre la montre de 5,4 km, concocté par le Vélo club controis. Pas de difficulté majeure si ce n’est un petit vent à couper le souffle des moins bien préparés… Ce qui ne fut pas le cas de Nicolas Pelleriaux qui a bouclé le parcours en un peu plus de 7 minutes et a remporté cette épreuve pour la 4e année consécutive. Suivi de Julien Mounal, distancé de quelques secondes, qui a signé lui aussi sa 4e seconde place de ce contre la montre. Une histoire qui ressemble à s’y méprendre à celle de Raymond Poulidor…

Samedi après-midi
Une course en ligne sans bosses
C’est à 14 h 30, après avoir accueilli le docteur Gérard Porte, ex. médecin chef du Tour de France, que les coureurs se sont retrouvés sur la ligne de départ. Pour couvrir les 60,2 km de la course en ligne, pas moins de 7 tours de circuit à effectuer pour les hommes et 5 tours pour les dames. Les jeunes de 15 à 18 ans devaient également boucler 5 tours, les moins de 15 ans seulement 4.
Malgré son faible dénivelé, le parcours retenu par le Vélo club controis s’est montré particulièrement sélectif. Non seulement le vent a freiné les velléités, mais les gros rouleurs n’ont pas tardé à s’imposer. La course se soldant par une belle échappée d’Arthur Goumou et de Nicolas Pelleriaux, arrivant respectivement 1er et 2e de l’épreuve. Suivis par un groupe d’une demi-douzaine de coureurs, distancés de 2 minutes environ.

Samedi soir
Des récompenses bien méritées
Pour sa deuxième participation à la Cyclonot, Arthur Goumon, 25 ans, vient déloger Nicolas Pelleriaux plusieurs fois vainqueur. Mais ce podium reflète un bel état d’esprit, où la confraternité n’a pas manqué de s’exprimer tout au long de la compétition. L’occasion de décerner bien d’autres titres, comme ceux qui ont été attribués à la chambre la plus représentée, à l’étude la plus mobilisée, au cycliste le plus méritant… histoire de rappeler que la Cyclonot veut avant tout fédérer les bonnes volontés dans la bonne humeur 🙂

Saluons au passage la qualité de l’organisation, parfaitement réglée par Guy Brault et son équipe, qui possèdent tout le savoir-faire pour dévoiler tous les talents sportifs que compte le notariat !

Et en 2019 ?
La prochaine Cyclonot prendra le départ en septembre 2019, sur un circuit qui sillonnera Lannion et ses alentours, dans les Côtes-d’Armor (22).

Christophe Raffaillac