Emmanuel MACRON aurait-il déjà lu le prochain numéro de Notariat 2000 ?n2000 sept
On pourrait le croire, puisque le ministre a démissionné dans l’après-midi du 30 août.
Il est vrai, comme le souligne notre rédacteur Etienne DUBUISSON dans son article “Position démissionnaire” que
démissionner d’un monde absurde apparaît comme une mission. Refuser la démission de l’esprit, c’est se battre pour lui, car l’esprit est une conquête, le dernier stade de l’évolution humaine, le dernier en date, mais aussi l’ultime règne à atteindre pour être libéré des contingences du néant qui nous mine“.
Hélas, Monsieur MACRON aura, là encore, fait un tragique contresens : on ne démissionne pas d’un monde absurde lorsqu’on a tout fait pour le créer, on assume jusqu’au bout, c’est ça, le vrai courage.
Il veut se mettre “en marche”, mieux vaut sans doute le mettre en marge.
Seuls les abribus sont en berne… Tous les autres, depuis longtemps, pour peu qu’ils aient été lucides, se savaient déjà bernés.