Ça chauffe dans les rangs de la Fnaim (Fédération nationale de l’immobilier) ! Selon le journal “Les Echos”, celle-ci verrait d’un mauvais œil les pratiques de certains agents immobiliers qui ne respecteraient pas les plafonds imposés par la loi du 15 septembre (11, 12 et 15 euros le m2, état des lieux compris, selon la zone géographique où se situe le bien). Si on en croit l’association de consommateurs CLCV, 42 % des agences immobilières seraient en dehors des clous et percevraient des honoraires de location trop élevés. Aîe aïe aîe…