Dans une réponse ministérielle du 26 mars 2015, le ministre de l’économie Emmanuel Macon a indiqué notamment que « le Gouvernement a été attentif, pour les avocats comme pour les autres professions concernées par le texte, à ce que la réforme garantisse le maintien de la qualité de services ainsi qu’un accès équitable de l’ensemble des citoyens à ces prestations ». Ouf, nous voilà rassurés… enfin, presque 🙁