Le jour est proche où nous n’aurons plus que “l’impôt” sur les os.

Michel Audiard