Comme c’est étrange… Alors que nous relevions le 16 mars l’initiative que nous estimions sympathique et originale d’une Journée Mondiale du Notariat (qui rejoignait, pour la date, notre “Nouvel An Notarial”), un tweet rageur signé « Notaires de France », adressé à Services Négo qui relayait innocemment l’info, vint jeter un froid sur la fête.

Panique à bord, serions-nous si mal informés ? La page Facebook concernant l’événement a été créée le 8 février dernier. Elle n’a pas, semble-t-il, provoqué la moindre réaction des services supposés veiller au grain et scruter toutes les parutions relatives à notre profession. Elle a même été appréciée par un certain nombre d’organismes tout ce qu’il y a de plus officiels…

Alors, on a vérifié nos sources.
Et malgré une intense recherche, nous n’avons trouvé presque aucune référence à une journée mondiale du notariat le 2 octobre (à l’exception notable d’un message du 2 octobre 2012 de Mona Salehi, notaire à Montreal). Voici donc l’illustration la plus parlante de la discrétion de notre profession : une journée dont personne ne parle jamais, une célébration internationale ultra-secrète. En revanche, rendons à César ce qui lui revient, le 2 octobre est l’anniversaire de l’Union Internationale du Notariat Latin (UINL). Et, c’est vrai qu’en 2010, au Maroc, lors du 26e Congrès de l’UINL, il avait été envisagé de fêter cet anniversaire en organisant, chaque année à cette date, la “Journée mondiale de la sécurité juridique du développement“… Il n’en fut rien.

Eh bien il nous semble que deux journées valent mieux qu’une ! Et comme le 16 mars reste désespérément vide tandis que le 2 octobre est déjà la journée internationale de la non violence, nous persistons à penser que le message du CSN adressé à notre cousin Services Négo ne reflétait qu’une chose : la frustration de ceux qui n’ont pas eu l’idée !

L’an prochain, nous continuerons, bien entendu, à fêter l’anniversaire de la Loi de Ventôse, Nouvel An Notarial, mais nous serions très heureux qu’une légitime reconnaissance permette de combler un vide dans le calendrier… Alors, on y va ?!

Didier Mathy, notaire à Sagy (71)