Une décennie déjà nous sépare du Congrès MJN d’Evian (2004). Il marquera d’une pierre blanche l’histoire de ces manifestations.On y a travaillé sur le thème de la « Séparation et recomposition familiale » et surtout, il y a eu un « après-congrès » significatif. Non pas sur son aspect habituellement « touristique », mais sur son suivi. Ses conclusions n’ont pas abouti sur les étagères poussiéreuses d’une bibliothèque ! Elles ont couru sur les tables de la Chancellerie pour inspirer les réformes sur le divorce et, jusqu’en 2006, sur le partage. Nous le devons à notre consœur Annie Rollet, à sa ténacité et son savoir-faire. Elle vient d’être couronnée du grade de Chevalier dans l’Ordre du mérite. Par les temps qui courent, il est rare qu’un notaire soit ainsi reconnu et honoré par la République. Bravo Annie ! On observera, au passage, que le congrès d’Evian fut l’un des derniers congrès MJN en métropole… et suivi d’effet !

bigotPhJean-Claude Bigot