Sale temps pour les clercs de notaires ! Selon une enquête publiée par la plateforme « meilleures-entreprises.com« , ils arrivent en tête du classement des métiers où l’on est le moins épanoui ! L’enquête s’est basée sur les retours de 120.000 salariés français autour de leur satisfaction au travail. Et ce sont les clercs de notaires qui sont les plus nombreux à souffrir au travail (seuls 10,3% d’entre eux se disent satisfaits de leur job).

Ils sont suivis par :

  • les chefs de publicité (26,5% de taux de satisfaction)
  • les agents de police (27,4%).
  • les opérateurs de qualité (29,2 %)
  • les analystes ERP (30,2 %)
  • les informaticiens (34,2 %)
  • les vendeurs (34,8 %)
  • les magasiniers (34,8 %)
  • les infirmiers (35,5 %)
  • les agents d’accueil (35,8 %)

Le manque de progression professionnelle est l’un des critères essentiels pour expliquer l’insatisfaction. Ainsi, pour ces 10 pires métiers, seuls 7,7 % se réjouissent de leurs possibilités d’évolution professionnelle contre 52 % de l’ensemble des salariés.

Aux USA, le site américain Careercast.com a passé 200 professions au crible en 2016. Les critères utilisés étaient l’environnement, le salaire, le stress et les perspectives de carrière. Le métier de journaliste arrivait en tête des pires jobs. Il était suivi de près par les métiers de commercial pub, chauffeur de taxi et sapeur-pompier !