Au Québec, les notaires n’ont pas “Le conseil du coin”, mais ils ont “la clinique juridique Juriscop” dont l’objectif est de lutter concrètement pour l’accès à la justice.

Blurred people on subway platform leaving the train

Depuis début février, chaque lundi, de 12 heures à 18 heures, une vingtaine de professionnels bénévoles (étudiants, notaires et avocats) descend dans le métro de Montréal pour donner des consultation gratuites.

Les consultations durent en moyenne 15 minutes. “Aller dans le métro pour rencontrer un avocat ou un notaire, pour nous c’est le symbole même de l’accès à la justice”, précise Marc-Antoine Cloutier, le président de Juriscop. Et il rajoute : “On va là où les gens sont pour qu’ils puissent nous poser leurs questions“.

Cette démarche s’inscrit dans le cadre du premier “Mois de la justice”, qui est notamment organisé avec le concours de la Chambre des notaires. Dans le cadre de ce “Mois de justice”, le président de Juripop souhaite également inciter notaires et avocats à consacrer 2 heures par semaine à un organisme local afin de faire progresser l’accessibilité de l’information juridique.