Mais que fait le CSN ?! Voici plusieurs années que nous subissons l’influence croissante des avocats, et toujours aucune réaction ! Pourtant, il doit bien y avoir un fruit ou un légume oublié qui pourrait porter le nom de notre profession et nous attirer les faveurs des végétariens, végétaliens, véganes ou marchandes de quatre-saisons ?

Nos instance supérieures ne se foulent pas et préfèrent nous sortir des rappeurs (de carottes) ou des “collections de cônes”, en investissant des sommes faramineuses auprès des agences de communication plutôt que de parcourir les potagers ou les instituts de recherche agronomiques.

L’exemple de l’avocat

Nos concurrents, eux, ne cessent de marquer des points dans l’inconscient collectif. Les pays de Common-Law, fourbes et perfides comme à l’accoutumée, ont même trouvé le moyen, après le divorce, de menacer notre crédibilité en matière de mariage ! Les “mecs en robe longue” miseraient-ils sur la popularité de l’ “or vert” mexicain ? Et pourquoi pas ? Nous avons bien, ici, tenté d’appliquer le processus inverse en vous incitant à adopter “Guacamole !” comme cri de guerre pour la défense de la profession, ou en vous proposant quelques idées de recettes purement notariales.

Nouvelle tendance

Une tendance nouvelle a émergé récemment sur les réseaux sociaux : faire sa demande en mariage en dissimulant la bague dans un avocat. Reprise par quelques influenceurs, cette idée saugrenue semble se répandre. Une chaine de supermarchés britanniques (tiens donc…) ASDA a même rebondi sur ce buzz en apposant sur les avocats en vente dans ses magasins une étiquette “Parfait pour une demande en mariage“, comme l’indiquait le site The Independent le 22 février dernier.

L’idée s’infiltre ainsi sournoisement dans l’esprit des jeunes, déjà nourris au biberon par les séries américaines. Nul doute que dans peu de temps les jeunes couples s’adresseront à nos frères-ennemis pour leur demander des contrats de mariage… Une seule riposte possible : nous devons avoir aussi notre homonyme végétal !

Notariat 2000, comme toujours à la pointe des combats vous propose de lui adresser vos suggestions (par commentaire sous cet article). Il est bien évident que nous ne pourrons en aucune manière  retenir des espèces de cornichons, courges ou patates !

Didier Mathy