Numéro 1 de la négociation immobilière notariale, le Groupe Notariat Services édite des magazines présents sur plus de 40 départements. Son site immonot.com est connu et reconnu de tous. Depuis sa création, le Groupe propose de    nombreux outils aux négociateurs : le logiciel immonot Pro et le service de vente interactive 36H immo sont les derniers en date. Notariat 2000 a rencontré François-Xavier Duny, son PDG. Arrêt sur image.

 

Notariat 2000 : La crise actuelle met la négociation immobilière notariale à rude épreuve. Que diriez-vous aux notaires qui nous lisent ?
François-Xavier Duny : Qu’il n’y a pas lieu de s’alarmer sur l’avenir de la négociation immobilière notariale, même à court terme. La période actuelle doit conduire au développement de la négo, pas à son arrêt. C’est une activité essentielle à la survie de la profession, surtout en milieu rural. Le maillage territorial fait du notariat le premier réseau national. Les notaires, avec leur déontologie, leur savoir-faire et leur connaissance du marché immobilier, sont des interlocuteurs privilégiés, notamment en amont avec l’expertise. Ils ont une longueur d’avance sur la concurrence. S’ils s’en donnent vraiment les moyens, ils peuvent continuer la course en tête et la négociation immobilière sortira renforcée de cette crise.

 

Notariat 2000 : Quel est, selon vous, le point faible de la négociation immobilière notariale ?  
François-Xavier Duny : Le manque de communication dont elle fait l’objet ! Bien qu’elle soit une activité traditionnelle du notariat, la négociation immobilière notariale est peu ou mal connue du grand public. Certaines régions pratiquent cette activité plus que d’autres, mais un bon nombre de nos concitoyens ignorent encore que le notaire peut les aider à acheter ou à vendre un bien immobilier et qu’il est un professionnel de l’expertise. Il est important de sensibiliser le grand public à la négociation immobilière notariale et de bien relayer l’information. C’est le rôle que nous poursuivons à Notariat Services, depuis 40 ans, au travers des magazines Notaires. Ces journaux apportent du contenu de qualité, ils permettent de garder le contact entre l’étude et une frange de la population. Leur excellent taux de prise en main témoigne de la pertinence du produit et de son intérêt.

 

Notariat 2000 : Comment se porte le site immonot.com ?
François-Xavier Duny : Très bien puisqu’il affiche, à ce jour, 77 777 annonces en ligne (1). Sans être aussi superstitieux que David Beckham pour qui ce chiffre a un pouvoir magique, nous y voyons là un excellent présage ! Ce n’est toutefois pas le fruit du hasard si immonot.com est aujourd’hui un site connu et reconnu. Depuis son lancement en 1998, le site s’est régulièrement donné les moyens d’évoluer. Il fait l’objet d’un gros travail de référencement et ses nombreuses fonctionnalités en font un site efficace qui permet de vendre ! Avec en moyenne 7 millions de visiteurs par an, immonot.com bénéficie d’un très fort indice de satisfaction de la part des internautes.

 

Notariat 2000 : Quid d’Immonot Pro, le logiciel à destination des négociateurs ?
François-Xavier Duny : Lorsque nous avons créé Immonot Pro, nous voulions répondre à la demande des négociateurs et prendre en compte leurs attentes au niveau des fonctionnalités. Il fallait qu’il soit à la fois simple d’utilisation et performant, qu’il puisse être utilisé sur Ipad, qu’il soit rapide et efficace. Immonot Pro concilie tout cela. Prochainement, un logiciel d’avis de valeur sera intégré. Aujourd’hui, Immonot Pro est “LE” partenaire du négociateur. Nombreux sont d’ailleurs ceux qui nous disent ne plus pouvoir s’en passer !

 

Notariat 2000 : Quelles sont vos relations avec le Portail immobilier ?
François-Xavier Duny : Nous avons parfois le sentiment que l’ADSN nous prend pour des concurrents alors que notre seul but est la satisfaction des notaires. Dans le contexte d’aujourd’hui, on peut s’interroger sur une stratégie qui consiste à refuser tout contact avec Notariat Services, par exemple pour la mise en place d’une passerelle entre le portail et le site immonot.com afin d’éviter aux négociateurs la double saisie de leurs annonces. Nous regrettons cet état de fait. Nous avons le sentiment qu’il a surtout pour conséquence de nuire aux notaires et donc à la profession… Mais soyons optimistes, les choses finiront peut-être un jour par évoluer dans le bon sens !

 

1. chiffre au moment de l’interview. A l’heure où nous bouclons cette édition, le nombre d’annonces a augmenté…