C’est bien connu, le sourire s’entend au téléphone… Mais les études réservent-elles toujours le meilleur accueil téléphonique à leurs clients ? Enquête

 

Nombre de sonneries

133 études ont été contactées par les enquêteurs de Notariat 2000. 57 d’entre elles (43%) ont décroché au bout de la première sonnerie. En 2006, on en comptait seulement 13 %…

> 57 études (43%) ont répondu au bout de la 1ère sonnerie

> 43 études (32,3%) ont répondu au bout de la 2ème, 3ème, voire 5ème sonnerie

> 11 études (8,2%) ont répondu après la 5ème sonnerie et avant la 10ème

 

Présentation de l’étude

122 sur 133 se présentent en décrochant. Soit 99,25 % contre 81,2 % en 2006 ! Parmi elles, 90 (soit 67%) ont répondu avec le sourire et 87 études l’ont concilié avec la présentation de l’étude. Enfin, 63 études (soit 47%) possèdent une bande relais ou un répondeur.

 

Le surdoué de la profession

Décrochage dès la première sonnerie, présentation de l’étude, sourire pendant la conversation et bande relais ! L’étude Lamotte-Champy (Saône-et-Loire) a décidément « tout bon » et s’adjuge la palme de l’excellence en ce qui concerne l’accueil téléphonique.

 

L’accueil téléphonique en 6 points

Voici un rappel de 6 grands principes qualité en matière d’accueil téléphonique :

> décrocher avant la 3e sonnerie ;

> se présenter ;

> identifier le motif de l’appel ;

> renseigner le client ;

> noter ses coordonnées si besoin ;

> sourire pendant toute la durée de la communication !