L’ADN, le réseau national professionnel de la négociation, a poursuivi son tour de France de la négo. Elle a fait étape, les 17 et 18 octobre, à Capbreton dans les Landes. Une petite centaine de notaires et de négociateurs y assistait. L’occasion de refaire un point sur l’actualité de l’ADN et, plus généralement, sur la négociation immobilière notariale.

La négo ne connaît pas la crise ?
Dans les années 2 000, beaucoup de notaires ont arrêté la négociation pour se recentrer sur la rédaction d’actes. Cet « écrémage » a été l’occasion pour les autres de se restructurer. Depuis 2007, certains s’y remettent. Et beaucoup réussissent, même en période de crise. Ce constat est valable en ville comme à la campagne, partout en France et ce, quel que soit le format de l’étude. « Le tout, c’est de se donner les moyens » a martelé Thibault Sudre, le président de l’ADN, à Capbreton. Aujourd’hui, en Gironde, 93 notaires (sur 210) négocient. Dans les Landes, une étude vient de démarrer cette activité.

Sur le plan national
1200 études négocient. Soit 1/3 des notaires de France, avec des implantations très marquées dans le Nord. Si la négo s’arrêtait, 600 études seraient en difficulté car « c’est un excellent remède anti-crise ». Aujourd’hui, de nouveaux acteurs s’intéressent à la négociation immobilière. C’est valable pour toutes les professions (agents immobiliers, avocats, banques, géomètres et même les huissiers de justice qui aspirent à devenir syndics). Pour Thibault Sudre, il n’y a pas de craintes à avoir car le notaire bénéficie d’une expertise incontestable en matière d’immobilier. Les « clés » de la réussite : avoir la fibre, être structuré (avoir un service affecté), travailler si possible en groupement… Dans tous les cas, le notaire doit être impliqué et tous les collaborateurs doivent être sensibilisés à la négociation immobilière.

L’actualité de l’ADN en 2013
L’ADN a désormais son annuaire ! C’est une base de travail importante, y compris pour ceux qui ne font pas de la négo. L’ADN était également présente, l’année dernière, au congrès national. Le congrès a été, notamment, l’occasion de rencontrer des notaires de Côte d’Ivoire et du Togo, désireux de lancer la négociation immobilière dans leur pays ! Une délégation, conduite par le président Thibault Sudre, s’y rendra en janvier. A suivre…

Déclic pour les ventes interactives
Les participants à la Convention de Capbreton ont pu suivre en direct la fin d’une vente interactive. Ils ont pu ainsi se familiariser avec l’outil 36H immo, le service de vente immobilière du site immonot.com. La vente avait été annoncée sur le magazine immobilier Notaires Sud-Ouest et sur le site immonot.

Prochain rendez-vous…
Le tour de France de l’ADN se terminera, les 28 et 29 novembre, au Touquet Plage.