Le Conseil des sages s’est réuni pour réviser le dictionnaire notarial. Faute de place, nous ne relaterons les travaux que partiellement. Ce mois-ci, nous publions la définition du mot “haricoter”.

Haricoter : Ce verbe, peu en vogue ces derniers temps, s’applique pourtant mieux que bien d’autres au notariat. On dira, selon le contexte :
– que celui qui doit assurer sa pitance en cultivant péniblement une terre de basse qualité avec des outils inappropriés se contente d’haricoter… N’est-ce pas là le lot de ceux qui assurent le service public notarial en des lieux de piètre valeur ?
– haricote également celui qui prend peu de risques en affaire ou au jeu… A comparer l’attitude offensive permanente des concurrents et la posture défensive adoptée par nos instances, n’haricoterions-nous pas un tantinet ?
– troisième sens et non le moindre, haricote celui qui asticote, harcèle, importune, et à ce titre, le notariat est souvent la cible “d’haricoteurs” (qui ne sont ni apprentis sorciers, ni héros de roman, vous confondez avec Harry Potter !)…
De là à penser que le cumul des trois sens d’un même verbe pourrait causer la fin des haricots, il n’y a qu’un pas !
“H vont” ainsi par le “H” inspiré…