Le Conseil des sages vous propose la définition du mot “obole”

Obole : Il n’est pas rare d’entendre que les notaires ne se contentent pas d’une obole. Pourtant, avec un minimum d’émolument proportionnel à 73 €, on n’est pas loin des 75 centigrammes que représentait ce poids dans la Grèce Antique. Certes, une obole athénienne ne représentait que 16 centimes sur un franc-or, mais en France, l’obole, petite monnaie en cuivre, valait la moitié d’un denier tournois. Une fois encore nous parlons de “fric”, mais n’est-ce pas là un élément essentiel ? Pas de pigeon pour une obole, dit-on, et pourtant, même pour cette obole là, il est possible de se payer deux notaires ! Un notaire serait-il donc un demi-pigeon ? Pas étonnant si parfois la coupe (obole 😉 !) est pleine… Évidemment “pas de quoi en faire un Drachme*” ?

 

* (1 Drachme = 6 oboles à Athènes)