La période estivale approche… Tous ceux qui ont été en “heures sup” depuis le début de l’année, et il y en a eu beaucoup dans le notariat (monopole oblige !) vont pouvoir enfin se reposer, et profiter des vacances. Mais gare à la rentrée ! N’est-il pas écrit dans la Tribune du 25 mai dernier : “la France sera bientôt confrontée au choix historique d’une diminution de son niveau de vie”…

Il va falloir plus que jamais renoncer à vivre sur nos certitudes, sinon sur nos acquis. Les turbulences d’aujourd’hui ne se règleront pas sans sacrifices. Et le notariat, plus que toute autre profession, ne pourra guère demeurer un oasis de sérénité au milieu des tempêtes. Alors, autant se préparer à acquérir les bons réflexes en retrouvant la voie des remises en question.

Notariat 2000 espère continuer à apporter sa contribution, en le montrant dans les articles ci-après. Retrouver le sens des responsabilités dans l’exercice de son métier, comme le recommandent chacun à leur façon Pierre Alain Besnard et Etienne Dubuisson, refuser les excès de c…, comme le préconise Didier Mathy, et garder le sens de l’humilité sans se croire infaillible, comme nous le conte drôlement MLK. Ou, comme toujours, en prônant “la négo et l’expertise” car, si beaucoup ont pu s’en passer jusqu’à présent, il est moins sûr que demain ils n’en aient pas besoin pour booster les produits de l’étude ! L’heure pour les notaires de s’en tenir aux actes du monopole n’a pas encore sonné…

Bonnes vacances en attendant !