Ce mois-ci, Notariat 2000 fait un éclairage sur les logiciels de gestion d’immeuble et fermage. Les utilisateurs nous livrent leur sentiment sur celui qu’ils utilisent au quotidien.

 
 
 

FICHORGA, GESTI’IM – WIN’FERM

Mme Bonnefoy (SCP Hollander, Pas-de-Calais) est satisfaite du logiciel. Il est à la fois simple et facile d’utilisation, même si un peu plus complexe en fermage. Quant au SAV, il est très réactif et répond rapidement aux questions. Pour M. Edouard Lepoutre (SCP Bulteel & d’Argoeuves, Pas-de-Calais), c’est un logiciel bien évolué. Il apprécie particulièrement la partie correspondance locataires-propriétaires qui est conviviale et automatisée. En pratique, le produit est facile d’utilisation et on est vite opérationnel. Malgré sa simplicité, il est toutefois très performant et va assez loin dans le service proposé au client, même s’il est plus orienté propriétaire que locataire. Il ne voit aucun point faible à signaler. Il n’a d’ailleurs jamais appelé la maintenance pour un couac de fonctionnement. Futur développement : intégration des virements SÉPA, automatisation des prélèvements par NetService et possibilité de faire des virements EDI pour les indivisions.

 

FIDUCIAL, Notaires gérance et fermage

En Isère, Sandrine Delamare (SCP Migeon-cros, Malatray, Blanc et Ginglinger-Poyard) est satisfaite du logiciel qu’elle utilise depuis 13 ans. Il fonctionne bien et il lui convient parfaitement même si elle reconnaît qu’il peut sembler compliqué au premier abord (« alors qu’il ne l’est pas nécessairement »). Son point faible réside dans la présentation de certains documents. Ainsi les décomptes propriétaires ne sont pas présentés de façon simple et leur lecture est souvent difficile pour un non-initié. Elle nous signale également un petit souci de libellé incomplet dans les relevés quand l’encaissement est à cheval sur 2 périodes. Au rang des améliorations : il serait bien de pouvoir envoyer par internet les relevés décomptes propriétaires, directement du logiciel. Cela éviterait de les scanner. Régine Prudomme (SCP Camuset, Gacon-Cartier & Camuset, Saône-et-Loire) connaît bien le logiciel qu’elle utilise depuis 1991 et dont elle est adepte. « Depuis que je l’utilise, c’est de mieux en mieux, nous dit-elle, car l’éditeur le fait évoluer régulièrement ». Le logiciel a de nombreuses possibilités. Pour bien se l’approprier, « il ne faut pas hésiter à se lancer, à aller chercher dans toutes les fenêtres et à poser des questions à l’assistance technique qui est très réactive ». Mme Prudomme précise que la nouvelle version devrait encore optimiser le logiciel. Son étude vient d’ailleurs de se porter candidate pour tester la nouvelle version. Futur développement : Dès octobre, une évolution bureautique permettra la gestion des baux et des courriers liés aux lots et aux baux avec archivages, imports, exports et recherches des documents. Les utilisateurs bénéficieront d’une nouvelle gestion des prélèvements, des quittances de loyers et de la garantie PASS-GRL.

 

GenApi, WinLoyer

« C’est un logiciel accessible, très complet et rapide, il est impeccable au niveau des recherches » explique Marie-Claire Patinier (SCP Ducrocq, Chene-Lozach, Marcollé, Martinage & Bertoux, Pas-de-Calais) qui utilise WinLoyer depuis 12 ans. Le logiciel fait régulièrement l’objet d’améliorations, l’une des dernières en date étant la mise en place des prélèvements de loyers. M. Brault (SCP Dalens, Latournerie et Labarthe-Piol, Eure-et-Loir) est également très satisfait du logiciel et n’hésite pas à le recommander. Il est, selon lui, relativement intuitif et répond parfaitement à ses attentes, même si, au niveau fermages, il ne tient pas compte des spécificités de l’Eure-et-Loir (la coutume voulant que les fermages soient payés à Pâques, à une date qui n’est pas calendaire). Au rang des améliorations, il aimerait pouvoir adapter plus facilement les courriers relatifs à la gestion locative qui ne sont pas compatibles, pour l’instant, avec Word. Futur développement : De multiples accès, gestion des Diagnostics, virements SEPA. Divers modules orientés vers une nouvelle ergonomie et de nouveaux liens avec les actes et la comptabilité.

 

PMS–JURIS, PMS LOYERS ET FERMAGES

Isabelle Ribot (Me Bernard Dauphin, Somme) est très satisfaite du logiciel, même si elle avoue ne pas en avoir testé d’autres. Il est facile à manipuler. « J’utilise ce logiciel depuis 6 ans, dit-elle, je n’ai jamais eu de soucis avec lui et je ne voudrais en changer pour rien au monde ! ». Elle précise que le service assistance est très réactif, « il est à l’écoute et c’est un bon soutien quand il faut se remettre dans le bain des fermages ». Le logiciel convient également parfaitement à Bruno Formentini (SCP Monflier-Taillez et Basset, Somme). Il en a suivi l’évolution au fil des ans. « Il est très simple d’utilisation, dit-il, et permet de travailler directement avec le logiciel de compta ». Le logiciel est, selon lui, très performant au niveau des fermages. Au rang des améliorations, il aimerait qu’il soit doté d’un système informant des mises à jour des revenus cadastraux. Futur développement : Nouvelles fonctionnalités dans la gestion des propriétaires.