Le notariat est aujourd’hui sur le net. Bon nombre de Compagnies (45 selon le site notaires.fr) et de Conseils régionaux (17) ont aujourd’hui leur propre site. Mais qu’en pensent les notaires ? Pas grand-chose si l’on en croit le peu de succès de notre enquête, réalisée du 21 janvier au 1er février 2005 auprès de 2 168 études, puisque le taux de retour est seulement de 1,70 %. Manque d’intérêt pour les sites institutionnels ? Enquête non exhaustive…

 

Utilisez-vous le site de votre Chambre départementale ? Non : 77 %

Vous êtes seulement 23 % à utiliser le site Internet de votre Chambre départementale. Qu’y cherchez-vous ? Des textes de lois, les nouveautés juridiques, les actualités immobilières, la composition de la Chambre, les manifestations, les coordonnées de vos confrères… Les 77 % restants préfèrent généralement se connecter au site Internet du CSN car ” il n’y a rien sur le site de la Chambre ” nous confient plusieurs notaires. D’autres n’ont tout simplement pas de connexion Internet ou confessent, comme Me Nicolas, dans les Bouches-du-Rhône, qu’ils n’ont aucune maîtrise du système informatique et de l’Internet, d’où leur incapacité à ” pianoter toute la journée sur un ordinateur “…Enfin, quelques-uns ignoraient tout simplement que leur Chambre avait un site ! Cherchez l’erreur…

 

Utilisez-vous le site de votre Conseil régional ? Non : 81 %

Là encore, une faible proportion de notaires (19 %) utilisent le site Internet de leur Conseil régional. Ils y recherchent essentiellement des informations relatives aux contrats de développement, au droit social, aux Compagnies, aux confrères. Les autres (81%) avancent les mêmes arguments que précédemment. Le site est souvent jugé “peu intéressant ” ; de plus, il s’adresse souvent “au public et non à la profession notariale” comme le signale un notaire de l’Eure.

 

Quelle est la fréquence et la durée moyenne de vos connexions ?

Bonne nouvelle ! Si la majorité de notre panel traîne des pieds pour consulter les sites des Chambres et des Conseils régionaux, ceux qui se connectent le font d’une façon quotidienne (54%) ou hebdomadaire (46 %). La durée des connexions varie en général entre 5 et 20 minutes, mais beaucoup de notaires de notre panel nous disent n’en avoir aucune idée !

 

Êtes-vous satisfait des offres de service de vos prestataires internet ? Oui : 57 %

En posant cette question, notre objectif était de savoir si les notaires en charge du suivi du développement des sites des Compagnies étaient satisfaits de leurs prestataires Internet (hébergeurs ou développeurs). Or, certains notaires ayant répondu à cette question ont compris qu’il s’agissait des fournisseurs d’accès à Internet tels que Wanadoo, Free, AOL… Il en ressort que 43 % des notaires interrogés estiment que les tarifs d’accès à Internet sont trop élevés ou que la navigation est trop lente.

 

Comment jugez-vous le site de votre Chambre et celui de votre Conseil régional ?

Site de la Chambre
Satisfaisant Assez bien Médiocre
Rapidité de la navigation 75 % 25 % 0 %
Graphisme 43 % 57 % 0 %
Mise à jour du contenu 38 % 12 % 50 %
Référencement 50 % 50 % 0 %
Intérêt des informations 63 % 12 % 25 %
Efficacité des retours 17 % 66 % 17 %

 

Site du Conseil régional
Satisfaisant Assez bien Médiocre
Rapidité de la navigation 56 % 33 % 11 %
Graphisme 33 % 67 % 0 %
Mise à jour du contenu 25 % 50 % 25 %
Référencement 25 % 50 % 25 %
Intérêt des informations 25 % 50 % 25 %
Efficacité des retours 20 % 20 % 60 %

 

La rapidité de la navigation du site enregistre à chaque fois le plus fort taux de satisfaction de notre panel (75% de satisfaits pour les Chambres et 56% pour le Conseil régional). De même, dans les deux cas, le graphisme plaît. En revanche, si la moitié de notre panel déplore une mauvaise mise à jour du site des Chambres, ce n’est plus le cas pour le site du Conseil régional puisque 75% en sont assez satisfaits, voire satisfaits. “Avec Internet, la réactivité des mises à jour doit être une priorité absolue” explique Me Gogué-Meunier à Paris. Et son confrère de la SCP Delahaye-Saleur de témoigner à propos du site de la Chambre de Savoie : ” le contenu du site est primordial. Or, la mise à jour n’étant faite que très tardivement, on ne sait jamais ce qui est d’actualité ou ne l’est pas.”. Pour les sites des Conseils régionaux, le principal point noir résiderait dans l’efficacité des retours jugée médiocre… En règle générale, sites de la Chambre et du Conseil régional confondus, l’internaute sollicite essentiellement des renseignements. Dans 9% des cas, cela peut aboutir à une demande de rendez-vous et, selon 18% de notre panel, ces retours peuvent drainer de nouveaux clients.

 

Si vous deviez noter ces sites Internet ? Peu de notaires interrogés ont attribué une note. Leur moyenne reste satisfaisante puisque les Chambres obtiennent 13/20 pour leur site et les Conseils régionaux 11,5/20. Au rang des suggestions, Me Fritsch, dans le Bas-Rhin, suggère que le site du Conseil régional intègre “l’ensemble des textes régissant le droit local d’Alsace Moselle” et rajoute “l’adresse des services du livre foncier et des services fiscaux”. Me Jean-Michel Ségura, son confrère des Cotes d’Or, évoque la nécessité de mettre en place une équipe pour créer et mettre à jour un site qui ” vende” la profession sous ses différents aspects. Enfin, si pour Me Clerc, notaire dans l’Ain, comme pour la majorité de notre panel, il ne fait aucun doute que ” le notariat doit être présent sur le net “, quelques mécontents dénoncent le côté “jouet” des sites…