Claude Mineraud est en train de quitter la scène… Plongée toute petite dans la marmite notariale (difficile de faire autrement quand on est la fille de Louis Reillier !) et travaillant depuis près de 40 ans au sein de Notariat Services, j’ai toujours entendu parler de l’assureur conseil de la profession.

 

Il fût même une période où nous entretenions des relations cordiales. Certes, nous avons eu depuis de fortes divergences. Serait-ce parce qu’un ego hypertrophié aurait primé sur le désintérêt personnel et l’humilité, au contraire de mon père ? Peut-être… Mais au final, même si Claude Mineraud, dans son amour extrême pour la profession l’a parfois étouffée en croyant mieux la servir (voir ci-après le texte de Jean-Claude Bigot), on ne peut nier qu’à sa façon il l’aura servie. Si cela a fait sa fortune assurément, ne vaut-il pas mieux retenir son action en faveur du notariat ?

Mesurer l’action d’un homme ou d’une entreprise à l’aune des services rendus devrait être la norme. Malheureusement, ce n’est pas toujours le cas. Aujourd’hui, les services développés à Pompadour sont remis en question par quelques partisans du “c’est mieux quand c’est fait par les structures officielles du notariat”. On a vu ce que cela a donné avec Mnémosyne ! De même que furent contestées les activités de la Conférence du Plan, mises sous le boisseau, parce que portant trop ombrage aux apôtres de l’immobilisme. Pourquoi ignorer délibérément ce qui est fait d’utile au simple motif que cela n’est pas estampillé “notarialement pur et dur” ou “dans la ligne du parti” ? Je me souviens des messages de reconnaissance posthume adressés à mon père. Etait-il vraiment nécessaire d’attendre qu’il ait disparu pour reconnaître ses mérites ?

Peu importe, l’essentiel quand on quitte la scène, n’est-il pas de transmettre une passion, un idéal de vie, une mission ? Mon père, Louis Reillier, tellement passionné par sa profession, a réussi à les transmettre à toute l’équipe qui travaille aujourd’hui à Pompadour. Je ne doute pas que cette passion animera aussi notre fils François-Xavier qui prend maintenant les rênes de l’entreprise familiale… Il n’empêche que dans le notariat, qui dit “activités de Pompadour” pense d’abord à Louis Reillier, comme celui qui dit “Sécurité Nouvelle” pense inexorablement à Claude Mineraud…