Y’a pas que le notariat dans la vie… La preuve, à 31 ans, Ludovic Huet, collaborateur à l’étude Huet & Perrotey (Seine-et-Marne) est l’un des meilleurs “meneurs” français en attelage, une discipline exigeante qu’il pratique depuis qu’il est tout petit et qui lui a ouvert la porte du championnat du monde en Slovénie !

 

 

Notariat 2000 : Votre sport favori est l’attelage. C’est une discipline peu connue du grand public. Quelle différence avec l’équitation ?

Ludovic Huet : On est derrière le cheval, pas dessus ! Plus sérieusement, l’attelage est un dérivé de l’équitation classique. En concours, la discipline se dispute en 3 temps : le dressage (avec des figures imposées), le cross (avec des épreuves de trot et d’obstacles) et la maniabilité, chaque figure ayant son propre attelage.

 

Notariat 2000 : Comment avez-vous découvert ce sport ?

Ludovic Huet : Je suis tombé dedans quand j’étais tout petit, car mon père était “meneur”. Il m’a communiqué le virus ! Encore aujourd’hui, il est juge d’attelage au niveau national, une passion qu’il concilie avec son métier de notaire (1).

 

Notariat 2000 : Vous consacrez beaucoup de temps à votre passion ?

Ludovic Huet : Ayant 3 poneys de concours, j’y consacre au moins 4 heures par jour. Comme en patinage artistique, il faut répéter inlassablement le même mouvement pour l’apprendre au cheval et faire en sorte qu’il le reproduise le plus harmonieusement possible. C’est un sport qui demande beaucoup de précision et de concentration. Il suppose aussi beaucoup d’humilité, car tout repose sur le “mental” du cheval. S’il ne va pas bien, on peut facilement finir dernier.

 

Notariat 2000 : Que faut-il faire pour être qualifié aux championnats du monde d’attelage ?

Ludovic Huet : Travailler, travailler et encore travailler ! Cela fait 5 ans que je m’y prépare avec ma jument Olwyn du logis que j’ai moi-même formée. J’ai participé auparavant à des épreuves de championnat en Allemagne et Hollande où j’ai fini septième, ce qui m’a permis de me qualifier en équipe de France. Malheureusement, pour une raison d’effectifs et de restriction budgétaire de dernière minute, je n’ai pas pu aller, le 20 septembre dernier, aux championnats du monde…

 

Notariat 2000 : Quel est votre prochain objectif ?

Ludovic Huet : Rester motivé et me préparer aux championnats du monde qui auront lieu, dans 2 ans, aux Pays-Bas.

 

1. Francis Huet est notaire à Tournan-en-Brie (77).