En 2012, mon mot d’ordre est MAM (traduisez : “Mon Année Militante”). Voici mes bonnes résolutions pour la nouvelle année…

 

• Me méfier des hommes politiques et des avocats.

Je me méfierai aussi de tout représentant professionnel proche d’un parti politique, et tout particulièrement de ceux qui ont majoritairement voté la Loi sur l’acte d’avocat (voir la liste sur le site de l’Assemblée nationale).

 

• Honorer ma mission de service public.

JPG - 32.5 ko

• Éviter les comportements marchands et partisans qui permettraient aux Pouvoirs publics et aux particuliers de me confondre avec un avocat, un agent immobilier ou un agent d’affaires. Si un client me demande mon aide, je la lui accorderai, en évitant de l’aider à tromper son co-contractant. Si je négocie, je ne mettrai pas mes annonces de vente trop près de l’office de mes confrères. Si je pratique le conseil patrimonial, j’essayerai de ne pas me comporter comme un marchand de produits financiers.

 

• Faire la lecture des actes… :

- en insistant plus sur les conditions juridiques que sur les expertises, car je suis un professionnel du droit, pas du bâtiment !
- en ne dévalorisant pas la solennité de la signature des actes : ce n’est pas une punition scolaire, ni un concours de rapidité (non aux actes signés en série ou à plusieurs).

 

• Justifier l’existence de mon office et le principe du maillage territorial…  :

- En assurant le maximum de permanences à mon étude.
- En implantant mon office au cœur de ville.
- En résidant près de mon office et en participant à la vie sociale locale, usant des services locaux de santé, de commerce et de scolarité, participant à la vie associative locale.