Selon une source proche de l’intéressé, Claude Mineraud a enfin “quitté” (ou abandonné ?) le notariat, après avoir vendu, pour solde de tous comptes, la Sécurité Nouvelle (afin d’éponger, complètement, le sinistre Mnémosyne).

 

Il est parti, tête haute, vers d’autres horizons. De retraite, point ! L’alerte octogénaire se tourne vers l’édition, histoire de poursuivre une œuvre de chef. Il va sortir courant septembre un ouvrage. Voilà qui mérite un petit coup de chapeau. Ses détracteurs, aussi nombreux que ses admirateurs, ne peuvent oublier que le seul vrai reproche à lui imputer, “prendre la place du calife”, n’a pu prospérer que par le “défaut” des califes successifs. S’il a commis quelques erreurs, c’est qu’on les lui a permises. Nul ne saurait lui contester son dévouement, ni les services rendus au notariat en général et à de nombreux notaires, personnellement. La page est maintenant tournée !