Marianne, notre jeune notaire assistant, a fait un étrange rêve. Les notaires sont devenus des notarius et évoluent dans un univers proche de celui de Matrix, le film culte de Lana et Andy Wachowski.

 

 
Tel MLK, j’ai fait un rêve…
 
Nous étions en l’an 2354. Les actes authentiques du monde entier étaient établis par les “notarius”, lointains descendants des notaires.

Ils étaient créés par la Matrice, leur mère à tous. Celle-ci veillait à ce que les notarius soient tous identiques.

La machine à fabriquer des notarius était bien huilée. Tels des robots, les notarius étaient créés à la chaîne à partir d’un moule commun.

Dès qu’ils atteignaient la maturité, ils exécutaient leur mission sans rechigner. La formation, à tous les niveaux de maturité des notarius, la maîtrise de leur communication, un contrôle disciplinaire interne effectué par la Matrice, le “bâillonnage” des notarius qui voulaient se rebeller… Tout était sous contrôle. Mais la Matrice voulait augmenter le nombre de notarius pour être encore plus puissante.

En effet, les notarius versaient à la Matrice de lourdes cotisations afin de la nourrir. Le système étant établi ainsi depuis toujours, aucun notarius n’émettait d’objection. C’était la norme. Mais force était de constater que les cotisations, obligatoires, permettant d’alimenter la Matrice et ses amis (comme la déesse Ayne, le Crie-Donc,…) étaient très élevées.

Certains notarius avaient du mal à s’en sortir. Même leurs outils de travail, appelés “Essesse-Deuzi”, étaient d’un coût prohibitif. C’était difficile, mais personne ne se plaignait. Ceux qui tentaient de le faire étaient vite remis dans les rangs.

Mais il existait une faille… L’oracle avait fait une prophétie, prédisant que quelques irréductibles, n’écoutant que leur courage, allaient braver la Matrice pour redessiner demain. Selon l’oracle, ils allaient refonder les principes de la Matrice, poser les bonnes questions et ainsi libérer les notarius de leur carcan paralysant. Les notarius seraient alors sauvés !
 
Et puis je me suis réveillée…