A la fin de la semaine (les 26 et 27 mars), Tanger va accueillir le 5e colloque des notariats de la Méditerranée. Le thème sera : “Le notaire, partenaire du développement et garant de la sécurité juridique”. 22 pays du pourtour méditerranéen (dont l’Espagne, l’Algérie, la France, l’Italie, la Turquie, la Slovénie et la Tunisie) y assisteront. Le colloque est organisé par l’Ordre des notaires du Maroc en partenariat avec l’Union internationale du notariat (UINL).

 Pendant 2 jours, le colloque des notariats de la Méditerranée va permettre aux participants de débattre de plusieurs sujets ayant notamment trait à :

  • l’organisation et l’exercice de la profession,
  • les actes notariés et l’efficacité économique,
  • le partenariat public-privé.

Les participants à cette rencontre internationale devraient aussi examiner les voies de rapprochement entre les systèmes juridiques des pays de la Méditerranée, notamment dans le domaine de la mise en œuvre des dispositions des contrats de succession dans le droit international privé, ainsi qu’évaluer l’impact de la généralisation de l’acte notarié sur la sécurité contractuelle dans le bassin méditerranéen.