On l’apprend de source bien informée, l’inépuisable ex-ministre du développement productif aurait été approché par le CSN pour prendre un poste de “conseiller spécial à la stratégie de développement des activités transversales” à l’A.D.S.N.

Après son intégration au groupe d’ameublement habitat en tant que Vice-président (non salarié), et sa nomination (sans mission opérationnelle) au comité d’orientation stratégique de la Société de services en ingénierie informatique Talan, voici donc une troisième fonction prestigieuse offerte à l’ancien ministre. Nul doute que l’intégration de cet ennemi historique au groupe de services au développement du notariat lui ouvrira de nombreuses perspectives. Reste à savoir comment les notaires prendront cette alliance opportuniste et quelles en seront les conséquences à l’égard du projet de loi Macron, surtout après les diverses prises de position critiques de l’ancien ministre à l’égard de son successeur.